Réhabilitation avec SEP

Bien qu’il soit de plus en plus évident que la réhabilitation et l’activité physique sont efficaces pour les personnes atteintes de SEP (sclérose en plaques), il n’est souvent pas encore utilisé pour combattre la fatigue chez les personnes avec SEP.

Mouvements corporels et fatigue

Auparavant, on conseillait aux personnes atteintes de SEP de se reposer afin de prévenir l’aggravation des symptômes de la SEP. Des études récentes montrent que le mouvement du corps et la thérapie de réhabilitation ne nuisent pas aux patients avec SEP. Il a même été prouvé qu’il réduit la fatigue.

Différents types d’exercices ont été testés (entraînement cardio, entraînement de résistance, thérapie de rééducation, hydrothérapie), avec des résultats généralement positifs en termes de sensation de fatigue et d’amélioration de la qualité de vie du patient.

L’expérience montre qu’il est souvent difficile pour les personnes avec SEP de commencer la formation et de persévérer. L’accès aux zones d’entraînement est souvent difficile et l’impossibilité d’utiliser certains appareils peut être frustrante. L’intensité recommandée et la durée standard des exercices ne conviennent pas non plus souvent aux patients atteints de SEP. C’est pourquoi un programme de réhabilitation sur mesure est nécessaire pour relever les défis divers et individuels.

Le début d’un traitement de rééducation peut causer une détérioration temporaire des symptômes de la SEP. La réduction de la fatigue n’est pas non plus immédiatement perceptible. Cela peut conduire à l’abandon du traitement de réhabilitation, ce qui est vraiment dommage car en ajustant l’intensité et la durée des exercices, l’entraînement sera mieux toléré. Cependant, comme la fatigue liée à la SEP varie d’un jour à l’autre, ou même en un jour, il peut être difficile de maintenir les exercices thérapeutiques quotidiens. Par conséquent, le traitement de réhabilitation doit être constamment adapté aux capacités de chaque patient en tout temps.

Traitements de réhabilitation

Dans le traitement de la SEP, une distinction est faite entre les traitements symptomatiques et les traitements qui influencent l’évolution de la maladie.

Traitement symptomatique

Les traitements symptomatiques visent à contrôler les symptômes aigus lors d’une crise, ou les symptômes gênants qui peuvent survenir au cours de la maladie, comme les spasmes ou l’incontinence urinaire. Les médicaments sont souvent utilisés à cette fin, mais les aides et d’appareils peuvent aussi être utiles.

Une poussée de SEP peut survenir assez soudainement et, selon la gravité des symptômes, une perfusion de méthylprednisolone peut être nécessaire pour raccourcir la durée de la poussée. Toutefois, cela n’a pas d’influence sur la reprise éventuelle.

Traitements qui affectent l’évolution de la SEP

Ce traitement vise à réduire l’incidence des nouvelles poussées de SP et à limiter et, espérons-le, à prévenir une détérioration graduelle à long terme. Malheureusement, il n’existe pas encore de traitement curatif ou une façon d’arrêter la SEP. Comme l’évolution de la SEP varie d’un patient à l’autre, le traitement de chaque patient est défini individuellement en consultation avec le neurologue et le médecin rééducateur.

Réhabilitation

Dans le centre de rééducation Medifit Reha, nous offrons à la fois des services de réhabilitation résidentiels (hospitalisation et soins médicaux 24 heures sur 24) et en ambulatoire.

Trois phases de réhabilitation :

Le but de la réhabilitation est d’aider les personnes atteintes de SEP à retrouver leur indépendance. Une telle période se compose de trois phases :

1. Observation
Pendant la période d’observation, vos possibilités, vos limites et vos activités de la vie quotidienne (AVQ) seront établis. À la fin de cette période, sous la supervision du médecin rééducateur, les praticiens travailleront avec vous à l’élaboration d’un plan de traitement de réhabilitation dans lequel des objectifs réalisables sont déterminé. Votre médecin rééducateur en discutera avec vous.

2. Traitement
Pendant votre traitement, nous travaillerons sur les objectifs que nous nous sommes fixés. Tous les quinze jours, l’équipe médicale examine les progrès du traitement et le plan de traitement est ajusté si nécessaire. Votre médecin rééducateur en discutera avec vous. La durée du traitement varie d’une personne à l’autre. En plus des traitements individuels, des traitements de groupe peuvent également avoir lieu dans la salle d’exercice ou dans notre piscine pendant votre trajectoire.

3. Phase finale
Dans la phase finale, vous vous préparerez pour la période qui suivra votre séjour chez Medifit Reha. Le nombre de traitements est alors réduit. Si nécessaire, vous continuerez le traitement avec un autre médecin ou thérapeute en dehors de notre centre de rééducation. Enfin, vous aurez une conversation et une évaluation avec votre médecin.

Praticiens et thérapeutes

Pendant la période de réhabilitation, vous travaillerez avec différents praticiens de notre équipe multidisciplinaire. Sous la direction du médecin rééducateur, notre équipe de professionnels travaillera ensemble et se complétera mutuellement avec leurs spécialités.

Diverses disciplines seront impliquées dans votre processus de réhabilitation, telles que : un médecin rééducateur, un neurologue, un physiothérapeute, un ergothérapeute, un orthophoniste, un orthophoniste, un thérapeute cognitif, un psychologue, un neuropsychologue, un pédicure, un orthopédiste et plusieurs autres. Les professionnels de la réhabilitation travaillent en équipe et consultent d’autres spécialistes, comme le neurologue et votre médecin généraliste, afin de garantir la continuité des soins.

Où la réhabilitation peut-elle vous aider en cas de fatigue ?

Apprendre aux personnes atteintes de SP à gérer leur fatigue, c’est leur fournir des conseils sur leur mode de vie et une aide non pharmacologique, souvent sous forme de réhabilitation par un physiothérapeute ou un ergothérapeute.

Ils peuvent, par exemple :

Concevoir un programme d’exercices de réhabilitation en fonction des capacités et des objectifs de la personne.

Après les entraînements, le patient peut continuer à pratiquer à la maison ou de façon autonome dans une salle d’exercice. Périodiquement, on vérifie si les recommandations sont toujours correctes et si les exercices sont toujours opportuns.

Apprendre à économiser l’énergie.

Comme les personnes atteintes de SEP ont souvent une quantité d’énergie limitée, l’objectif est de faire le meilleur usage possible de cette énergie au cours de la journée. Nous avons l’intention de préparer les activités les plus importantes et les plus exigeantes avant que les patients n’aient plus de l’énergie. Certaines de nos suggestions peuvent même aider à augmenter la quantité totale d’énergie disponible.

Identifier les outils nécessaires pour réduire l’énergie requise dans les activitées quotidiennes.

Par exemple, une attelle, une canne ou une marchette peut réduire l’énergie nécessaire pour marcher. Il peut aussi aider à compenser la perte de force ou de mobilité manuelle.

Changements et recommandations

Il peut s’agir de changements à la maison, dans la voiture ou sur le lieu de travail. Ils sont conçus pour faciliter l’exécution des activités quotidiennes.

Conclusion

La fatigue est l’un des symptômes les plus courants de la SEP et peut avoir un effet invalidant. Bien que la cause de la SEP ne soit pas encore entièrement connue, il existe des preuves scientifiques que l’exercice et les changements de mode de vie sont toujours avantageux. La réadaptation peut aider les personnes atteintes de SEP à avoir une meilleure routine quotidienne et une meilleure compréhension.

Possibilités de réhabilitation

Chez Medifit Reha, nous avons de nombreuses années d’expérience dans le domaine de la réhabilitation pour les personnes atteintes de SEP, tant pour les patients résidentiels que pour les soins ambulatoires. Notre programme est multidisciplinaire et adapté à la situation et aux besoins individuels de chaque personne.